Ostéoporose & ménopause

Par Véronique Cayol

Deux éponges pour illustrer les effets de l’ostéoporose sur la structure de l’os.

Le changement hormonal de la ménopause a aussi un impact sur la solidité de nos os. Le docteur Véronique Cayol nous explique pourquoi, comment connaître ses risques et comment éviter l’ostéoporose et les fractures.

Une femme sur quatre sera concernée par l’ostéoporose et la ménopause est souvent le bon moment pour vérifier que nous préparons bien le vieillissement de notre squelette.

Comment apparaît l’ostéoporose à la ménopause ?

L’os se constitue pendant l’enfance et l’adolescence Le capital osseux, maximal à la fin de l’adolescence, est déterminé par des facteurs génétiques, donc héréditaires, des facteurs environnementaux comme l’alimentation et l’exercice physique, et par l’interaction entre les deux. Il existe une corrélation significative entre la densité osseuse d’une femme et celle de sa mère/fille.

L’os est un tissu vivant et dynamique qui se répare et se renouvelle en permanence. L’os ancien ou abimé est remplacé par un os nouveau, ce qui assure sa solidité. Ce processus s’appelle le remodelage osseux, régulé en partie par des hormones.

Or dès la préménopause, la sécrétion d’hormones décroit et l’os ne se renouvelle pas suffisamment. La diminution de la masse osseuse se poursuit pendant quelques années, sans conséquence chez certaines femmes.  Pour d’autres femmes, l’os se détériore, et devient fragile, aboutissant à un risque accru de fracture. Cette déminéralisation est silencieuse et indolore jusqu’à la survenue d’une fracture du col du fémur, du poignet… ou d’un tassement vertébral. Le tassement vertébral ou fracture vertébrale est la cause d’une diminution de la taille, mais aussi de déformation de la colonne vertébrale, elle-même souvent douloureuse.

Evolution de la densité osseuse avec l’âge – adapté de Compston, JE, Clin Endocrinol. 1990.

 

Comment évaluer la densité osseuse ?

La mesure de la densité osseuse est réalisée par ostéodensitométrie, sorte de radiographie de l’ensemble du squelette, qui permet de quantifier la perte osseuse : plus la densité osseuse est faible, plus le risque de fracture est grand. On distingue 3 seuils, qui ont été définis par l’OMS :

  • La minéralisation osseuse normale,
  • L’ostéopénie en cas de déminéralisation modérée
  • L’ostéoporose en cas de déminéralisation plus importante, au-delà d’un certain seuil quantitatif.

La densitométrie osseuse n’est pas réalisée de façon systématique, mais elle est prescrite pour les femmes qui ont des facteurs de risque : survenue d’une ménopause précoce c’est à dire avant 40 ans, antécédent personnel de fractures des membres (bras ou jambes) ou des vertèbres sans traumatisme majeur, antécédent de fracture du col du fémur chez la mère, prise de certains traitements au long court (cortisone en particulier…), antécédent de période d’aménorrhée prolongée… elle n’est remboursée par l’assurance maladie que dans ces indications.

Les mesures à prendre au moment de la ménopause pour éviter la survenue de l’ostéoporose :

1. L’activité physique :

Le métabolisme, c’est à dire les réactions chimiques qui produisent les éléments nutritifs nécessaires au fonctionnement de notre organisme, se fait en grande partie dans les muscles. Donc plus on a de muscles, entretenus par l’exercice physique, meilleur est le fonctionnement de l’organisme.

D’autre part, les os s’adaptent aux efforts demandés. Si l’effort est moindre, l’os se raréfie, alors que si l’effort est maintenu, les os restent solides. En outre, l’activité physique permet de garder endurance, souplesse et équilibre : les femmes qui pratiquent régulièrement une activité physique se rattrapent mieux en cas de chute et risquent moins d’avoir une fracture osseuse. La marche régulière et prolongée est une excellente activité physique. Lorsque l’ostéoporose est confirmée, la pratique de sports violents ou à risque de chute ou de traumatisme doit être évitée.

2. La supplémentation en vitamine D et en calcium :

La vitamine D augmente l’absorption de calcium par l’intestin et favorise la minéralisation de l’os. Elle est essentiellement synthétisée par l’organisme, sous l’effet des rayons ultraviolets (rayons du soleil). L’exposition modérée au soleil (tête et bras une heure par jour ou pendant 20mn entre 11h et 15h) permet de maintenir un taux normal de vitamine D et une protection excessive (chapeau, manches longues) peut aboutir à une carence. La prescription de gouttes ou d’ampoule de vitamine D peut s’avérer nécessaire pour éviter la carence.

Pour le calcium, il est recommandé de manger 3 produits laitiers par jour, de boire des eaux minérales riches en calcium (Hepar, Contrex ou Courmayeur), ou de consommer certains aliments qui apportent des rations intéressantes de calcium : sardines en boite ou fraiches, persil, amandes…

3. La suppression du tabac et de l’alcool

L’alcool diminue la densité minérale osseuse. En outre, l’ébriété augmente le risque de chute !

Une consommation prolongée de tabac est en elle-même un facteur de risque d’ostéoporose, mais aussi de ménopause précoce…

A l’inverse, parmi les femmes qui souffrent d’ostéoporose, on retrouve plus souvent des femmes qui consomment trop d’alcool ou qui fument.

L’arrêt du tabac et une consommation modérée d’alcool (10 verres d’alcool standard par semaine, sans dépasser 2 verres par jour) sont des moyens simples de diminuer le risque d’apparition d’une ostéoporose.

4. Le traitement hormonal de la ménopause ou THM.

Le THM est le seul traitement qui apporte une réponse efficace et adaptée à la survenue d’une ostéoporose post ménopausique notamment lorsqu’il est administré en début de ménopause. 

A distance de la ménopause, et chez les femmes qui ne veulent ou ne peuvent pas bénéficier d’un traitement hormonal, il existe d’autres spécialités médicamenteuses qui peuvent ralentir la perte osseuse et traiter l’ostéoporose. Ces molécules sont alors prescrites essentiellement par les rhumatologues.

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez le stockage et l'usage de vos informations par ce site internet.

Vous aimerez aussi

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Accepter Plus d'infos