Donner sa place à la ménopause

Par Zoe Leonard

Pourquoi parler de ménopause en 2019 ?

Evoquez la ménopause avec un homme de trente ans, vous le renverrez à l’image de sa mère ou d’une autre génération. Pas dans sa vie. C’est pourtant la réalité quotidienne de sa collègue, de sa notaire, de sa thérapeute ou tout simplement d’Etres qu’il aime.

Demandez « comment préparez-vous votre ménopause? » à une femme de quarante ans, vous risquez de vous heurter à un déni assez naturel.

Et vous, comment cette réalité s’inscrit-elle dans votre vie, dans votre imaginaire ? dans votre regard sur l’Autre ?

Une approche serait de cantonner ce « moment » à un stade dans l’existence biologique, naturelle, des femmes.

Mais ce processus naturel et inéluctable est la fin « clinique » « biologique » de la fertilité. Cette fertilité tellement liée à l’image de la féminité.

Ce processus marque une étape de notre maturité corporelle et s’accompagne de transformations d’un corps qui se fragilise et qu’il convient de protéger pour bien vivre cette longue période qui précède le vieillissement de nos envies et de notre capacité à vouloir nos vies.

Ce n’est pas une fin, c’est une parenthèse qui se referme et qui ouvre d’autres fertilités mais il est indéniable que cette charnière temporelle s’accompagne de transformations physiques et de pesanteurs que chacune ne supporte pas avec le même acceptation .

Pour celles pour qui cette période s’apparente à un fardeau ou tout simplement à une perte de repères, a qui peuvent elles s’adresser ?

  • A leur gynécologue bien sûr mais nous ne cherchons pas à guérir, juste à vivre « avec ».
  • A leurs amies ? qui auront la pudeur ou leur propre besoin de nier cette réalité ??

Les lieux d’échanges sont donc à inventer.

Nous sommes quelques femmes à vouloir que cette ménopause s’inscrive dans la vie des femmes. Comme les « première règles » la ménopause est une étape structurante de notre cycle de femmes sexuées. Cela nécessite, mérite, exige une information, une éducation et un échange entre femmes et avec les sachants.

Commenter

* En utilisant ce formulaire vous acceptez le stockage et l'usage de vos informations par ce site internet.

Vous aimerez aussi

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Accepter Plus d'infos